La Montée du Tourisme à Chypre

Etant donné l’emplacement de Chypre dans la Méditerranée Est, son climat, ses plages sûres et es eaux claires, de même que la proximité de trois continents, il n’est pas surprenant que le tourisme soit au cœur de l’économie nationale.

Pourtant, de nombreux acteurs locaux et internationaux ont sous-estimé la résistance de ce secteur. Grâce à des campagnes de marketing ciblées et aux efforts concertés de tous les acteurs, le tourisme de Chypre a tenu bon et a dépassé les difficultés de la crise financière. Les trésors naturels de l’île, son mode de vie et la chaleureuse hospitalité ont réussi à maintenir leurs attraits, attirant des visiteurs à la fois des régions froides d’Europe et des parties les plus chaudes du Golfe. Puis, après la pression de 2013 et 2014, les choses ont commencé à s’améliorer. Mais c’est 2016 qui a dépassé toutes les attentes.

L’Année Passée Révèle un Nouveau Record
Après avoir compilé les chiffres de l’année, les résultats publiés par le Service Statistique du Ministère des Finances de Chypre sont plus qu’impressionnants “Sur la base des résultats de l’Enquête Passagers, les arrivées de touristes ont atteint 87 927 en décembre 2016 par rapport à 78 348 en décembre 2015, soit une augmentation de 12,2 %. Sur la période de janvier à décembre 2016, les arrivées de touristes ont atteint 3 186 531par rapport à 2 659 405 en 2015, soit une augmentation de 19,8 % et un record pour le nombre d’arrivées annuelles à Chypre en une année.”

Ce record absolu en termes d’arrivées est, bien entendu, ce qui pouvait arriver de mieux à Chypre sur le chemin de la récupération économique. Lors de ses rencontres avec les professionnels de l’industrie du voyage lors du Marché du Voyage dans le Monde à Londres en novembre 2016, le Ministre du Tourisme de Chypre, George Lakkotrypis, espérait que 2017 égalerait voire surpasserait la performance du secteur de 2016. Pour assurer que 2016 ne soit pas une exception, tous les partis impliqués dans le tourisme sont en train de dépiler les chiffres, d’analyser où et comment ils ont été atteints et, avant tout, comment les conserver – pas seulement sur une saison mais pour de nombreuses saisons à venir !

La vérité est que Chypre toute seule ne peut pas se prévaloir de cet afflux de plus de 3 millions de visiteurs en 2016. Rappelez-vous de l’adage “le bonheur des uns fait le malheur des autres ” Eh bien dans ce cas, Chypre a bénéficié des difficultés de ces voisins. L’instabilité politique en Turquie, Egypte et Tunisie a éloigné quelques 22 millions de touristes de ces destinations qui étaient leurs destinations originales, beaucoup d’entre eux se rabattant sur Chypre. Le test décisif de notre secteur touristique est donc : avons-nous réussi à charmer ces nouveaux venus à Chypre ? Reviendront-ils ? Avons-nous élargi notre marché cible et gagné de nouveaux ‘fans’ ?

Capitaliser sur les Circonstances
En regardant les différents complexes côtiers, les investissements visibles dans les agrandissements, améliorations et nouveaux logementsnouveaux logements indiquent que l’industrie hôtelière a certainement des raisons de croire que la saison à venir sera prometteuse. En jetant un œil au nombre de lits disponibles cet été, on voit une augmentation d’au moins cinq à six mille lits, par rapport à l’année dernière. Ceci comprend de nouvelles chambres dans des complexes touristiques existants de même que quelques hôtels flambant neufs qui ouvriront pour la première fois cet été.

Plus important, de nombreux complexes et hôtels travaillent lentement mais surement en direction de leur but sur le long terme : une saison étendue qui ne se limite pas aux mois d’été. Comme M. Lakkotrypis l’a dit “Chypre ne peut pas devenir une destination sur 12 mois en une nuit. Ce que nous voulons faire, c’est ouvrir les hôtels une semaine plus tôt chaque année et les fermer une semaine plus tard, et c’est ce qui se passe avec ces hôtels qui ferment fin novembre cette année et ouvrent en mars au lieu d’avril.” C’est en fait une réussite remarquable qui a été favorablement accueillie par les tour-opérateurs en Europe et en Russie.

Développement des Vols
L’occupation importante des hôtels, surtout en basse saison, au début du printemps et à la fin de l’automne, n’est pas viable sans le trafic aérien correspondant. Ce problème a été sérieusement attaqué avec un résultat positif : le nombre de vols affrétés pour mars est nettement plus haut que l’année dernière et les réservations sont très encourageantes. De plus, quelques nouvelles compagnies aériennes ont soit reçu l’autorisation d’opérer des vols (Tus Airways et Cobalt) soit sont en attente du feu vert bientôt (Charlie Airlines et Fly Orion). En même temps, des compagnies plus connues ont introduit de nouveaux vols : en mars, Ryan Air assurera la liaison de Tel Aviv à Paphos, alors que Germania a également renforcé son trafic vers Paphos. Globalement, il est prévu que l’intérêt pour Paphos explose alors que cette ‘capitale de l’Ouest’ fête son titre de Capitale Européenne de la Culture de 2017 après une cérémonie inaugurale le 28 janvier.

En plus de cette dimension culturelle, Paphos et les autres complexes font d’énormes efforts pour insuffler une nouvelle vie dans le secteur de la gestion des destinations qui fait la promotion de Chypre comme une destination de choix pour les événements professionnels – tels que des conférences, séminaires et voyages de cohésion. Cette capacité suite le rôle traditionnel de l’île comme destination populaire pour les mariages à l’étranger, particulièrement prisée des couples britanniques.

Convertir le Potentiel
Il n’y a aucun doute sur le fait que Chypre a beaucoup à offrir – et un potentiel encore plus grand encore inexploité. Elle se concentre, comme elle le devrait sur la diversification. Même si la définition méditerranéenne de l’île sera toujours son premier attrait, il est clair que les vacances “soleil, sable et mer” ne sont qu’une petite partie du tableau d’ensemble d’un tourisme florissant. Où que vous regardiez, vous verrez les graines de nouveaux produits touristiques en train d’être semées, dans de nouvelles niches ou dans des segments ravivés. Du tourisme sportif aux spas, et des visiteurs scandinaves sur le long terme aux groupes de randonneurs, tous découvrent les avantages tentants des prix hors saison attractifs et des températures hivernales douces mais revigorantes.

Du point de vue d’un investisseur avisé, ce potentiel caché en saison basse de Chypre est une cache de trésor remplie d’opportunités en or qui ne demandent qu’à être saisies.

Partagez ceci
juin 15, 2017