Propriétés à Chypre: Révélations du Nouvel An!

En dehors des célébrations de fin d’année, cette période est un moment pour regarder en arrière et faire le bilan, que ce soit pour les affaires ou nos vies personnelles. Et pour tous ceux impliqués dans les deux secteurs liés du tourisme et de l’immobilier à Chypre, 2016 a certainement été une bonne année.

S’il est largement reconnu que l’économie de Chyprea bien pris le chemin de la remontée, la douleur du passé demeure et jusqu’à aujourd’hui beaucoup ont refusé de s’emballer. A présent toutefois, après la troisième année consécutive d’activité renforcée sur le marché de l’immobilier, même les observateurs les plus sceptiques admettent que la lumière au bout du tunnel est visible et se rapproche chaque mois.

Les chiffres ne mentent pas
Cet optimisme est provoqué par des chiffres concrets – car les chiffres ne mentent pas. Et dans ce cas les chiffres sont ceux publiés par le Département Foncier et Cadastral, qui enregistre le nombre de contrats de ventes immobilières records notés dans les Registres Cadastraux de Chypre.
Si nous comparons le nombre total de ventes immobilières en 2015 et en 2016, la croissance annuelle est de 43 %, une augmentation d’une année sur l’autre que l’on n’avait pas vue depuis dix ans. En regardant de plus près les chiffres mensuels expliquera pourquoi décembre a apporté une surprise aussi appréciée.

 

MOIS 2015 2016 Augmentation / Baisse
Jan 321 327 2%
Févr 325 501 54%
Mars 452 539 19%
Avr 381 514 35%
Mai 405 474 17%
Juin 464 657 42%
Juill 496 625 26%
Août 301 451 50%
Sept 385 556 44%
Oct 463 634 37%
Nov 446 651 46%
Déc 513 1134 121%
Total 4952 7063 43%

 

Plusieurs facteurs ont contribué à cette croissance impressionnante, dont les incitations du gouvernement comme une exonération des plus-values et les frais de transfert réduits. En partie les transactions enregistrées n’étaient pas des ventes réelles mais des échanges de créances contre des biens passés entre les propriétaires et leurs banques. De toute manière, ces activités génèrent un mouvement de marché qui prend de l’importance et renforce la confiance et stimule généralement l’économie et la psychologie des consommateurs.

Qui achète ?
Ce qui est encore plus encourageant que les chiffres eux-mêmes, c’est le fait que cette activité accrue sur le marché ne se limite pas aux Chypriotes. Le nombre total de propriétés avec des contrats de vente enregistrés pour des acheteurs étrangers a atteint 1813 – soit 34 % de plus qu’en 2015.
Même si tous les districts ont profité de cette croissance des transactions (par des acheteurs locaux et étrangers), certaines régions de l’île étaient plus populaires que d’autres.

Comme par le passé, Limassol était en haut de la liste pour le nombre de biens vendus, de même qu’en termes d’augmentation par rapport à 2015, avec une croissance d’une année sur l’autre de 59 %. Paphos a vu une croissance de 40 %, Nicosie de 38 %, Famagusta (Ayia Napa / Protaras) de 35 %, et Larnaca de 27 %.
A ce stade, les investisseurs avisés prennent du recul pour regarder le tableau d’ensemble. Oui, les ventes augmentent – en effet pour la troisième année consécutive. La tendance est donc clairement stable, sans inversion prévue même par les analystes les plus conservateurs. Ceci étant dit, les mouvements de marché restent 45 % plus faibles qu’ils l’ont été à leur maximum.
La bonne nouvelle est que des améliorations supplémentaires sont attendues. Et avec la croissance de la demande, les prix vont certainement monter. Alors le message que l’on retrouve entre les lignes est tout aussi clair : c’est le bon moment pour investir dans l’immobilier à Chypre !

Partagez ceci
janvier 29, 2017