CHYPRE : Attirer les Touristes et les Investisseurs

cyprus flag

Le marché du voyage est une chose curieuse. Certaines destinations se démarquent par leur beauté naturelle. D’autres possèdent des attraits spécifiquement artificiels. Mais il y a une catégorie qui combine les deux types et vise un public plus large.

Chypre en est un exemple : cette île de la Méditerranée combine les plages de sable et les montagnes recouvertes de forêts, les sites archéologiques et les hôtels exclusifs, une histoire remontant à 10 000 ans et une hospitalité authentique qui est toujours aussi présente. De plus, vous pouvez aller d’un bout à l’autre en moins de trois heures et rejoindre les capitales de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord en quelques heures. Il n’est pas étonnant qu’elle soit une destination touristique populaire depuis des dizaines d’années.

Attractions d’une Côte à l’Autre
Sur une île ensoleillée, les complexes se trouvent naturellement le long de la côte, chacun avec son propre caractère et public. Paphos, l’ancien Royaume de l’Ouest et le terrain de jeu de la déesse Aphrodite est un Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO et un rêve pour les archéologues. Entouré de paysages naturels et de villages traditionnels, il a conquis le cœur des expatriés britanniques voulant prendre leur retraite au soleil.
Limassol attire un public hétérogène de vacanciers et de voyageurs d’affaires qui profitent d’une variation sophistiquée sur le thème de la bonne vie : hôtels 5 étoiles, une marina ultra luxueuse, du shopping et des divertissements exclusifs, le tout le long d’une étendue de sable.
La première impression de la plupart des voyageurs sur Chypre est Larnaca, qui accueille l’aéroport principal de l’île. Beaucoup en font leur destination de vacances pour profiter de la promenade bordée de palmiers le long d’une baie de sable et le mélange d’infrastructures touristiques et de logements urbains quotidiens de la ville. Enfin et surtout le coin Sud-Est autour de l’Ayia Napa et de Protaras appartient à sa propre catégorie.


Les Merveilles de la Côte Sud-Est

Visitez la région autour de l’Ayia Napa et de Protaras et vous saurez rapidement pourquoi elle est classée comme le complexe touristique le plus « chaud » de Chypre : les plages de sable sont plus blanches, la mer est plus bleue, la végétation plus luxuriante. Après une journée au soleil dans la baie principale ou dans les criques cachées, les vacanciers peuvent se plonger dans la vie nocturne trépidante de l’Ayia Napa ou les divertissements plus familiaux de Protaras, ou un mélange des deux, les sites n’étant qu’à quelques minutes en voiture l’un de l’autre. C’est là que le plus d’options de logements de vacances sont disponibles dans diverses catégories ainsi que la plus grande capacité d’hébergement de tous les districts touristiques de l’île.

Qu’il y a-t-il pour les investisseurs ?
Du fait de sa beauté et de son attrait touristique, Chypre a du mal à se défaire de son image de destination d’été. Malgré ça, le potentiel d’étendre la saison est présent et ne demande qu’à être développé. Etant donnés les hivers méditerranéens doux, Chypre en général et les régions de l’Ayia Napa et de Protaras en particulier pourraient, avec les bonnes infrastructures, attirer une toute nouvelle tranche du marché du voyage. Des observateurs indépendants et officiels s’accordent à dire que les hôtels et l’offre immobilière actuels pour le secteur du tourisme pourraient bénéficier significativement de mises à niveau ciblées et de projets de divertissement haut de gamme, comme des casinos, des marinas, des terrains de golf et des parcs d’attraction. De tels projets permettraient de diversifier l’attrait de l’île sur pratiquement l’ensemble de l’année. L’investissement est la clé et les investissements étrangers directs sont plus que les bienvenus.

Une Question de Politique
L’Organisation du Tourisme Chypriote (CTO) et le Gouvernement de Chypre sont conscients des inconvénients d’une saison touristique limitée et sont déterminés à attirer un ‘tourisme aux intérêts particuliers’ en faisant la promotion de certains aspects de Chypre allant au-delà du sable et de la mer : le bien-être, la richesse culturelle, les infrastructures pour des événements professionnels ou sociaux, des aspects qui ne se limitent pas à la saison estivale. Voici une fenêtre d’opportunité qui a été récemment ouverte en grand. Pour augmenter le trafic sur l’ensemble de l’année, la politique ‘Ciel Ouvert’ du gouvernement vise à augmenter à la fois le nombre d’aéroports d’origine et d’opérateurs, alors que les incitations fiscaleset/ou réductions des redevances d’atterrissage lors des périodes les plus calmes sont en cours de discussion.
Pour encourager les investissements dans la valorisation durable et la mise à niveau des projets d’infrastructure touristique, un mécanisme d’incitation sur mesure vient d’être lancé par le Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme. Le but du gouvernement est d’augmenter les arrivées de 40 % dans un futur proche. Cet objectif est-il réaliste? Pour donner une réponse, il faut comprendre à quel point le tourisme est crucial pour l’économie de l’île.

Tourisme au Top
D’après le rapport de 2013 du World Travel & Tourism Council (WTTC), le voyage et le tourisme ont contribué à hauteur de 3443,6 millions d’euros (20,6 % du PIB) à l’économie de Chypre avec des projections allant jusqu’à 30,9 % du PIB d’ici 2021. En regardant de plus près, le Service Statistique de la République de Chypre classe les arrivées par pays d’origine et en 2015 les cinq premiers pays étaient le Royaume-Uni, la Russie, la Grèce, la Suède et l’Allemagne. Ces résultats sont alignés avec les années précédentes et confirment encore une fois que la grande majorité des touristes viennent du marché britannique (1 041 208), avec la Russie, assez loin mais en bon deuxième (524 853).
Il convient également de noter dans les registres de 2015 l’augmentation constante du nombre de visiteurs du Moyen-Orient et de la région du Golfe et un record pour les arrivées au premier trimestre de 2016. Même si Chypre a durement souffert de la crise financière mondiale, le tourisme s’est avéré être le secteur le plus résistant et celui qui a le plus rapidement récupéré. Il est donc raisonnable que le gouvernement soit disposé à renforcer ce secteur avec des mesures et des incitations pour attirer les investissements étrangers directs dans des projets destinés à rallonger la saison touristique.

Le Bilan
Pour résumer la situation, il faut prendre du recul et voir le tableau d’ensemble. Les arrivées annuelles moyennes de touristes sont actuellement de 2,4 millions, ce qui représente en gros trois fois la population de l’île. La plupart des visiteurs viennent chercher le soleil pour des vacances à la plage, pour pratiquer du sport et des activités ou pas sous un ciel bleu. Les visiteurs profitent des 53 plages ‘Pavillon Bleu’ (un record mondial) de même que d’autres avantages que l’ensoleillement fiable de Chypre : un mode de vie européen, une population anglophone, un excellent réseau de communication et le taux de criminalité le plus faible d’Europe. Etant donné que la plupart de ces avantages ne sont pas limités aux mois d’été, les investissements dans une infrastructure touristique qui va attirer des gens tout au long de l’année permettront sûrement à Chypre d’atteindre son objectif d’augmenter les arrivées de 2,4 à 3,5 millions dans les cinq années à venir. C’est une île déterminée à renverser la récession, à la fois par ses actions et en attirant les intérêts étrangers ; ainsi c’est le bon moment d’investir à dans le secteur central le plus fiable de Chypre – le tourisme. Avec une haute demande pour les hébergements de premier choix et les infrastructures, les opportunités pour des investissements soigneusement choisis brillent au soleil.

Partagez ceci
juin 8, 2017